Recette de la lessive magique…

…sans concentrés chimiques, phosphotates sataniques ou tests sur les animaux du cirque. Bibliques. Mirifiques.

96725c9e43b17c1634e13fb916366d91

Cela fait quelques mois maintenant que je m’échine à rayer de ma vie de traîne savates tous les produits du quotidien dont je sais qu’ils ont été rondement testés sur les animaux ou qu’ils contiennent de la graisse animale. Dentifrice, gel douche for the body, savonnette, shampoing à la purée de coing, produits d’entretien nappés de javel et autres saloperies cancérigènes qui te flinguent l’environnement et le système sanguin, démaquillant/désincrustant des pores à base de gras de lamantin, j’en passe et des meilleures, tout passe peu à peu à la trappe, à mesure que les stocks dans mes placards rapetissent et disparaissent.

Diable. J’ai de ce fait désormais fait une croix sur:

-le déodorant, remplacé par l’astucieuse combi huile de coco/bicarbonate de soude, que je me talque l’une à la suite de l’autre à même les aisselles.

Association coco/carbonate= odeur de beignet au sucre du dessous du bras garantie pour la journée mon chéri chéri.

-la crème pour le visage, le corps et l’eau micellaire, elles aussi savamment détrônées par l’huile de coco, précieux élixir à tout faire.

-les potions à récurer pleines de métaux lourds, nettoyeuses de cabinets, lavabos et vieilles tommettes. Elles ont fait place nette au profit du vinaigre blanc, 100% naturel, bon pour les rivières, les pâquerettes et ta pomme des dents.

-j’ai aussi concocté il y a peu une brave mixture à laver le linge, autrement écolo et économique-mique-mique et vous l’aurez compris, en aucune façon testée sur nos amis les bêêêêêêêtes, nos amis les vénérables carpettes à poils et à grasses bouclettes. En voici la recette, trouvée sur ce site: Cliquer ja, ja!

(J’ai pour ma part remplacé le savon de Marseille par du savon d’Alep en paillettes, comme ça pas besoin de râper quoi que ce soit. Bah on est fainéant ou on ne l’est pas. Ca a ma foi très bien marché la vérité.)

Bigre. Et maintenant mon précieux, j’aimerais bien choper un broc de savon noir végan, histoire de me fabriquer du liquide vaisselle bi-o et des tablettes pour la machine à vaisselle, à ustensiles et à belles fourchettes, elles aussi rondement bi-os et plaisantes avec la fourrure des souriceaux. Des renardeaux. Des matous gros comme des tonneaux.

Au revoir.

 

3490f9fa8cf0a9131f19e7a8f390e2e0

Publicités

Laisser une tra-trace de votre passage...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s