Check up time.

5bfa2fa8272248e1570512e8286902a7

-Porte de placard prise dans la trogne du fait de ma bêtise/insouciance/nonchalance crasse et ce, à deux reprises, la semaine dernière: check.

-Coquard violacé à même l’arcade, me donnant un vague air de Rocky Balboa sur le retour, aux prises avec le champion du monde poids lourd des upercuts: 1.

-Minutes passées à attendre dans cette satanique salle d’attente de la Seau-ré-gies: 10121971.

-Minutes passées à attendre dans cette satanique salle d’attente de la fucking Seau-ré-gies, sans l’exagération marseillaise: 10.

-Nombre de regards inquisiteurs à la vue dudit coquard, se posant sur ma pomme depuis la semaine dernière : 12191.

-Nombre de fois où j’eus envie de beugler à l’assemblée ici présente: « Sachez messieurs mesdames que le maquillage d’un oeil nuance « arc en ciel fané » est la toute dernière mode à Paris, la capitale des gens pressés, anémiés en vitamine D. Sachez de plus la-pitain-de-votre-mémé-en-bas-résille-cloutés que si vous ne détournez point fissa la tête, je vous colle mon gros poing dans la trompette, qu’après contrairement à moi vous pourrez rondement vous vanter de vous être fait fracasser par une guenon totalement hystérique et pas même avinée : 12191.

-Nombre de fois où je baissai la tête à la place et priai pour qu’un popotame en tutu rose/Vladimir Pouftine nu et bourré comme un coing des marais poitevins fasse son entrée dans la pièce, histoire de détourner l’attention de mon gros et gras bleu à l’oeil: 12190.

(La dernière fois, je grinçai des dents et serrai fortement mes phalanges, à deux doigts de me changer en vénérable chenille processionnaire atteinte du syndrome de Gilles de la Tourette, fendant l’air de mes griffes et sautant à pieds joints sur les carreaux, bouffie de rage).

-Nombre de ricanements salaces de la part de l’Ogre Jéjé devant ma face estrancinée, misérablement tuméfiée depuis la semaine dernière: 78047.

(Je l’aurai un jour, je l’aurai).

-Tentative de camouflage dudit coquard au fard à paupière couleur vieille chair: 25.

-Tentative de camouflage du coquard au fard à paupière vert/bleu nuit/jaune irisé/rose-cul-cul-de-nouveau-né: 1/2.

-Nombre de fois où je me reluquai dans la glace et vis « Régine qui découvre la pine », suite à la séance de maquillage horrifique: 24.

(La dernière fois, j’eus plutôt l’air de Jacquie Sardou, paix à son âme, ayant beaucoup trop forcé sur l’anisette et le Saindoux).

-Abandon de l’épisode de peinture faciale suite à une importante vague de désespoir me labourant le coquillard: 1.

Bilan: yé chouich malhoroche. (Et en plouch, j’aich boboch à l’un de mes yeuchs.)

rocky-balboa-apollo-creed

Publicités

Laisser une tra-trace de votre passage...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s