Time to make le point Tintin.

5327ed3dd2b9874531b19d2b8d62500d

Humeur du jour: béate.

Projets du jour:

-faire chauffer un litron de café à mon charmant voisin al dente du milieu de la rue*.

-emballer les cadeaux de Carlita, dénicher un carton pour son postal envoi.

-faire la sieste, mon gros bouquin à la main. Et ronfler tel un vieux lamantin.

-ajouter deux trois grappilles de mots à mon manuscrit-qui-puir-et-que-je-pouvons-plus-voir-même-en-peintir.

-yoga session mon bichon.

-haltères session mon cochon.

-payer li factirs di gaz, d’ilictriciti et d’eau. Joyeux Noël et ho ho ho!

-rattraper mon retard d’écriture sur l’agenda Mister Wonderful rose pâle que j’aime d’amour, recueil des moments précieux (bien qu’ordinaires), que je m’étais promis de tenir au jour le jour et que…bon. Voilà quoi. On est une feignasse à poils longs ou on ne l’est pas.

-faire les commissions, éplucher une ratatouille grasse et juteuse pour ce soir.

-promener le Sacquet, vénérable roi de la Comté. Patauger dans les feuilles, le groin au vent, un rayon de soleil sur le nez.

-mitonner un nouveau baril de lessive, parce que… n’en a plus la mousse, n’en a plus le savon qui fleure bon et lave bien nos édredons.

-aider l’Ogre Jéjé à faire sienne une règle de grammaire, dès lors qu’il sera de retour de son entrepôt de formation es moniteur d’auto école, l’homme étant rondement fatigué de mettre tout plein de fôtte d’aurteaugrafe dans ses papiers.

-me moquer à l’avance de sa face de scolopendre desséchée, penchée sur son bureau et souffrant le martyre, cuvant encore selon toute vraisemblance la bouteille de pastis qu’il s’est enfilée hier soir, comme une ingrate face/femme à barbe qu’il est, avec l’un de nos voisins de balconnet.

-le traiter de « Sac à vin puéril, fétide, plein de vice »  et…ricaner. Un peu comme le vilain monsieur à la fin de « Thriller » qui fait peur et semble pousser, pousser, pousser sur les cabinets, après avoir avalé un tonneau de piments langue d’oiseau en purée.

-en tant que Maîîîîîîîtresse d’école sévère** et somme toute fervente défenseuse des merveilles de la langue française, donner de grands coups de tapette à mouches sur la table, lorsque de toute évidence l’homme velu face à moi baille aux corneilles et ne m’écoute pas.

-lui foutre de gros pains de plastique sur la tronche, comme ça, pour le plaisir.*** Juste pour hennir.

Bilan: qu’il est dur d’être une institutrice/scribe de bas étage/comptable/passeuse de balai sans barbe/tenancière de café pas même rémunérée.

Ah yeah. J’aurais d’avance moitié envie de retourner me coucher.

Au revoir.

*Be careful Roulio, on touche seulement avec les yeux. Avec les yeux on a dit! Veux-tu bien ranger ta panoplie du vice et des délices!

**Sévère, oui mais juste hé. Bien que…légèrement agressive sur les bords, certes. Mais c’est point ma faute aussi! Il a qu’à écouter!

*** « Pour le plaisir! Prendre le temps de temps en temps, de refaire d’un homme un enfant! Et s’éblouiiiiir! Pour le plaisiiiiir! »

ebf231cd623b468a51c6523d9a92692f

Publicités

Laisser une tra-trace de votre passage...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s